Alaska Wild, K.A. TUCKER.

14.2.19


A propos :

Pages : 478.
Hugo Roman.
Prix : 17,00 €
Date de sortie : 7 février 2019.


Synopsis : 
À vingt-six ans, Calla Fletcher est une parfaite citadine. Elle aime sortir avec ses amies, faire du shopping et se mettre en scène pour son blog " Calla & Dee ".
Lorsqu'elle apprend que son père, qu'elle ne connaît presque pas, est malade, elle décide de se rendre auprès de lui en Alaska. Alors que Calla n'était encore qu'un bébé, sa mère a fui cette contrée loin de tout.
Elle va alors découvrir la rudesse de la vie quotidienne locale, les allées et venues constantes des petits avions... et Jonah, ce pilote détestable.
Ce pur produit du cru a clairement hâte de renvoyer cette fille d'où elle vient, mais Calla est bien décidée à lui montrer qu'elle aussi peut s'adapter à cette vie... Du moins pour un temps, car elle ne se voit vivre qu'à Toronto.
Et Jonah ne quittera jamais l'Alaska.
Le passé ressurgit et pose à nouveau le même dilemme : va-t-elle, comme sa mère bien des années plus tôt, envisager une histoire d'amour avec un pilote ?


Mon avis :

Hello tout le monde !

Aujourd’hui je viens vous parler du roman « Alaska Wild » de K. A. Tucker publié chez Hugo Roman. 
D’ailleurs je les remercie pour l’envoi !

Cette histoire est celle de Calla, une jeune fille de Toronto qui est née en Alaska, elle aime la ville et tout ce qui l’accompagne, c’est une vraie citadine ! Un jour, elle apprend que son père qu’elle n’a pas revue depuis ses deux ans est mourant, elle décide donc de se rendre immédiatement en Alaska. 

Ce roman raconte donc son voyage.
J’ai beaucoup aimé le fait que ce roman se passe en Alaska, je vous avoue que je n’avais jamais lu de livre se passant dans cette région du coup j’ai découvert plein de choses, j’ai vu à travers les yeux de Calla de magnifique paysage et elle m’a presque donné envie de prendre un avion et partir découvrir l’Alaska. 

Les personnages qu’elle y rencontre sont tous adorables à part l’exécrable Jonah qui au final va s’avérer ne pas être aussi exécrable qu’il n’y parait. 

Une autre chose que j’ai bien aimé c’est que l’histoire est différente des autres New Romance, effectivement on dirait presque que la romance est mise au second plan pour nous concentrer sur les relations entre Calla et son père et la découverte du pays, ça change et ce n’est pas de refus ! 

Par contre il y a quand même quelque chose qui m’a un peu dérangée. En effet, je dois avouer que pendant les 100/150 premières pages je me suis ennuyée, d’accord il faut mettre le décor en place etc, mais quand on consacre un quart d’un livre à ça, ça devient un peu long...
Heureusement que le reste de l’histoire rattrape (presque) ces longueurs ! 

En conclusion, une bonne lecture qui nous fait voyager, qui parle de famille et d’amour. 

Ma note : 3,5/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.


La légende des 4 : Le clan des Tigres, CASSANDRA O'DONNEL.

11.2.19


A propos :

Pages : 427.
Flammarion Jeunesse.
Prix : 15,00 €
Date de sortie : 7 novembre 2018.


Synopsis : 
La guerre contre les hommes est imminente : les hauts Conseils des Yokaïs se préparent déjà au pire tandis que Bregan, Maya, Nel et Wan associent leurs efforts pour éviter l’inéluctable. Et, alors que le visage de leur véritable ennemi se dévoile, les quatre héritiers n’ont qu’une idée en tête : éviter le bain de sang qui se prépare et protéger ceux qui leur sont chers...


Mon avis :


HOLÀ les p’tits chats !

J’espère que vous allez tous bien. Aujourd’hui je viens vous parler du deuxième de « La légende des quatre » de Cassandra O’Donnel, publié chez Flammarion Jeunesse. 
D’ailleurs, je remercie la maison d’édition pour l’envoi de ce roman. 

Si jamais mon avis sur le premier tome vous intéresse vous pouvez le retrouver ici

Dans ce deuxième tome on retrouve les 4 héritiers Yokaïs qui sont bien décidés à sauver leurs peuples du danger qui les guettent. (je n’en dirai pas plus sur le résumé pour si jamais vous n’avez pas lu le premier tome 😊)

Tout d’abord, je dois dire que les choses qui m’avaient dérangée dans le premier tome ont été réglées. C’est-à-dire, si vous vous souvenez, dans le premier tome l’auteure mettait souvent (trop) de points d’exclamation : « !!!!! », et bien (heureusement) dans ce tome-ci je ne pense avoir vu ça qu’une seule fois ! 😁

Ensuite, les personnages que je n’appréciais pas spécialement dans le premier tome sont presque devenus ceux qui m’ont le plus plu dans ce tome-ci. Par contre c’est l’inverse pour le personnage de « Mika », le petit frère d’un de nos héros principaux. C’est un jeune tigre et, excusez-moi mais, son jeune âge le rend tout simplement insupportable, j’avais l’impression d’entendre un bébé parler alors qu’il est quand même sensé avoir 7ans. 
BREF.

L’histoire m’a tout autant plus que dans le premier tome.
L’auteure n’a pas peur du sang, et des scènes un peu gore. Elle n’a pas peur non plus de faire mourir certains personnages et je trouve ça génial, parce que ça nous met encore plus dans l’histoire : savoir qu’à chaque instant il peut y avoir un retournement de situation, j’adore ! 

En conclusion, une très bonne duologie pour les jeunes mais pas trop non plus parce que certaines scènes sont assez violentes ! En tout cas, personnellement, j’ai passé un excellent moment de lecture 😁

Ma note : 4/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.


Orion 2 : Les étoiles ne meurent jamais, BATTISTA TARANTINI.

7.2.19


A propos :

Pages : 340.
Hugo Roman.
Prix : 17,00 €
Date de sortie : 7 février 2019.


Synopsis : 
Entre Orion Atlay, chorégraphe réputé pour son irrévérence, et Leo Kats, talentueuse première danseuse de l'Opéra de Sydney, ce fut une collision, un intense pas de deux entre ténèbres et lumière. Un nouveau ballet est né : Perséphone consacrera l'envol de la jeune artiste et achèvera en apothéose l'œuvre du chorégraphe français.
Désormais libre et amoureuse, Leo part avec Orion en résidence artistique à Tokyo. L'antre de Hiro Neruji, maître de ballet japonais, abrite l'envol sensuel et amoureux des deux Étoiles. Entre souvenirs et espoirs, désir et passion, Orion et Leo s'enlacent et créent pour la scène l'histoire de leurs propres âmes qui se cherchent et s'attisent.
De Tokyo à Barcelone, de New York à Paris, Perséphone et Hadès grandissent avant la représentation finale. Au point qu'on ne sait plus lequel soutient l'autre... Orion renoncera-t-il pour autant à ses funestes projets ? Dans ce ballet de l'amour et de la mort, à l'heure où le rideau tombe, c'est encore la danse qui gagne, envers et contre tout.


Mon avis :

NO SPOILER

HOLÀ les p’tits chats !

J’espère que vous allez tous bien. Aujourd’hui je viens vous parler du second roman de la duologie Orion : les étoiles ne meurent jamais de Battista Tarantini publié chez Hugo Roman.  
D’ailleurs, je remercie Hugo Roman pour l’envoi de ce roman. 

Si mon avis sur le premier tome vous intéresse vous pouvez le retrouvez ici !

Si vous vous souvenez bien (enfin si vous avez ma chronique du tome 1) que j’avais beaucoup aimé le premier tome, l’ambiance m’avait totalement séduite ! 
Et bien, je ne vous cache pas plus longtemps que j’ai encore plus aimé ce deuxième tome ! 

On retrouve nos deux personnages principaux : Orion et Léo, et comme c’est un tome deux on les connait déjà beaucoup mieux et personnellement, ce deuxième tome m’a permis de beaucoup plus m’attacher aux personnages alors que dans le premier tome j’avais un peu de mal avec Orion. Et ça m’a donc permis d’être encore plus affectée par les évènements qui leur arrivent.

L’ambiance, la même quand dans le premier tome, m’a complètement conquise une nouvelle fois. En effet, l’univers de la danse est super intéressant et beau et j’ai juste adoré m’imaginer les pas de danses et les mises en scène. 
De plus, dans ce tome-ci on découvre un autre style de danse (qui j’avoue est un peu particulier et je n’ai pas tout compris) et j’ai trouvé ça vraiment intéressant.

L’histoire est juste dingue et m’a complètement bouleversée. J’ai été happée entre les pages et je n’ai pu m’en détacher qu’une fois la dernière ligne lue. J’ai stressé pendant toute ma lecture, j’avais la boule au ventre et ce que l’auteur a réussi à faire avec mes nerfs c’est juste dingue ! 

En conclusion, je crois que vous l’avez compris j’ai juste adoré cette duologie et je vous conseille très fortement de la découvrir si vous aimez la danse et les histoires d’amour. Et même si vous n’aimez pas ça en fait, je suis sûre qu’Orion et Léo sauront vous faire changer d’avis ! J

Ma note : 5/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.

Mon petit coeur de Pierre, LUCILE CARON-BOYER.

4.2.19


A propos :

Pages : 260.
Hachette.
Prix : 15,90 €
Date de sortie : 5 septembre 2018.


Synopsis : 
D’après Tom, mon meilleur ami, j’ai un petit cœur de pierre. Autrement dit, je ne suis pas douée pour les émotions ni les sentiments.
Il y a pourtant plein de choses qui me touchent, comme les hérissons tout mignons. Des choses qui comptent, comme le duo de choc qu’on forme avec Tom. Des choses qui me manquent, comme mon père, que je n’ai connu qu’en photo, mais que je retrouve dans les traits de mon nouveau prof… Et puis il y a le nouveau de la classe, Alex. Son sourire, son accent, son petit je-ne-sais-quoi.
Tom dit que mon petit cœur de pierre se craquelle. Moi, je crois que c’est mon petit monde tout entier et mes certitudes qui risquent d’exploser…

Mon avis :

Helloooo mes p’tits chats ! 

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de « Mon petit cœur de Pierre » de Lucile Caron-Boyer publié chez Hachette.
D’ailleurs, je remercie beaucoup l’auteure pour l’envoi. 

Je vous avoue qu’en commençant ce livre je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Effectivement, je n’avais pas vu de chronique et il n’avait pas vraiment été mis en avant par la maison d’édition. 
Et bien, j’ai été très surprise dans le bon sens du terme. 

J’ai commencé ce roman en début de soirée et je l’ai terminé quelques heures plus tard, ça faisait des siècles que ça ne m’était pas arrivé.

On découvre Marion, une jeune fille, qui comme toutes les adolescentes a ses problèmes, mais pas tout à fait les mêmes que les jeunes filles de son âge ont habituellement. Effectivement Marion a un cœur de pierre, elle ne pleure jamais, je tombe jamais amoureuse... jusqu’au moment où certaines choses vont venir bouleverser sa vie. 

J’ai adoré le personnage de Marion, elle est jeune mais déjà assez mature dans ses propos et actions. 
Elle est drôle aussi, et tout ça la rend tellement attachante. Coup de cœur pour ce personnage. 
Les personnages secondaires sont pas mal non plus, surtout Thomas qui lui aussi m’a beaucoup plu.

L’histoire est trop mignonne, elle parle des problèmes de tous les jours et je pense que beaucoup de personnes peuvent se retrouver dans tel ou tel personnage. 
Certains passages m’ont également fait rire grâce aux répliques de Marion.

En conclusion, une très bonne lecture doudou sans prise de tête qui m’a fait passer un excellent moment.

Ma note : 4/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.


Bilan du mois de janvier !

31.1.19



Coucou, on se retrouve, comme d'habitude pour le bilan du mois !
J'espère que tout s'est bien passé ce mois-ci pour vous.
Commençons le bilan ! 

Les livres lu ce mois-ci :  

  

   


Top 3 :








Livres acquis. 

   
 
 

 



Et voilà, c'est tout pour ce bilan du mois qui était un mois d'examen assez compliqué, j'espère que le mois de février sera meilleur ahah ! 
Et vous qu'avez-vous lu durant ce mois ? Tout s'est bien passé ? 


Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.

Dry, NEAL & JARROD SHUSTERMAN

24.1.19


A propos :

Pages : 450.
Collection R.
Prix : 17,90 €
Date de sortie : 22 novembre 2019.


Synopsis : 
Avez-vous déjà eu vraiment soif ?

La sécheresse s'éternise en Californie et le quotidien de chacun s'est transformé en une longue liste d'interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches...
Jusqu'à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre.
Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.


Mon avis :

Coucou tout le mondeee !

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du roman Dryde Neal Shusterman publié chez la Collection R.

J’avais très hâte de découvrir ce roman étant donné que les deux premiers tomes de “La Faucheuse” du même auteur avaient été des gros coups de cœur. 

De quoi ça parle ?
Les robinets s’arrêtent de couler en Californie pour une durée indéterminée, alors que la famille d’Alyssa tente de rester calme les choses vont vite dégénérer et c’est le chaos ! 

Dès le début du roman on est plongés dans une ambiance assez angoissante, une ambiance qui nous montre à quel point l’eau est importante dans nos vies, que son utilisation est tellement habituelle qu’on ne se rend pas compte qu’on l’utilise pour énormément de choses. 
Il y aussi la réaction des gens qui très vite vont être assoiffés et c’est effrayant de constaté à quel point les choses et les gens peuvent dégénérer dans des situations de crise telle que celle-ci. 

J’ai vraiment beaucoup aimé l’ambiance un peu apocalyptique qui m’a fait penser un peu au roman “La cinquième vague”. On ne sait pas du tout ce qu’il va se passer et tout peut changer à n’importe quel moment, j’adore ça. 

Par contre, j’ai trouvé que l’auteur aggravait un peu la situation... effectivement, il n’exploite pas toutes les possibilités pour trouver des solutions à cette crise et les choses dégénèrent un peu trop rapidement à mon goût...
Et d’ailleurs, en parlant de ça, j’ai également trouvé que la fin du roman était un peu trop facile...

De plus, j’ai pris beaucoup de temps pour lire ce roman (à cause des examens) donc je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher aux personnages... 😞

En conclusion j’ai passé un bon moment de lecture mais ce roman ne surpasse absolument pas “La Faucheuse”. 😊

Ma note : 3/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.


Orion : Ainsi soient les étoiles, BATTISTA TARANTINI

21.1.19



A propos :

Pages : 340.
Hugo Roman.
Prix : 17,00 €
Date de sortie : 3 janvier 2019.


Synopsis : 
NE TOMBE PAS AMOUREUSE DU DIABLE, LEO... 
Après des années de travail intenses et douloureuses, Leo Kats sera Nikiya dans la Bayadère qui
se jouera à l'Opéra de Sydney. C'est la consécration pour cette jeune danseuse.
Quelques jours avant la représentation, Orion Atlay, illustre chorégraphe français, s'invite dans l'école de la compagnie pour y créer un ballet irrévérencieux. Et il veut Leo, lumineuse et docile. Seulement elle.
Obsédé par la première danseuse, Orion tente tout pour la convaincre. Secouée par les méthodes peu académiques du maître de ballet, troublée par le désir qu'elle ressent pour lui, Leo craint le pire pour sa carrière.
Des studios à la scène, en passant par les coulisses de l'Opéra, les deux Étoiles dansent avec leurs ombres. Elles devront se battre pour trouver l'amour.


Mon avis :

Coucou mes p’tits chats !

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du premier tome de la duologie « Orion » : Ainsi soient les étoiles de Battista Tarantini publié chez Hugo Roman, d’ailleurs, je remercie les éditions pour l’envoi du roman. J

C’est un roman qui me tentait beaucoup étant donné que j’avais beaucoup aimé le précédent roman de l’auteure Heroes. Mais j’avoue que l’univers de la danse me faisait un peu peur étant donné que je ne connais pas grand-chose de ce sport, j’avais peur d’être perdue. 

Effectivement, l’histoire est basée dans l’univers de la danse car nos deux protagonistes vivent dans ce monde. Léo, est une grande danseuse et Orion un grand chorégraphe français. 
Orion est de passage dans le Studio de Léo, et il va lui proposer de préparer un spectacle, il veut la coacher. Un peu réticente suite à la réputation du chorégraphe, Léo ne met pas longtemps à accepter, à ses risques et périls… 

Je vous avoue qu’en commençant ma lecture j’étais un peu paumée, on est direct lancé dans ce monde de la danse un peu particulier avec son vocabulaire précis… Mais très vite je me suis habituée aux termes et même si je ne comprends pas les pas de danse j’imaginais des pas dans ma tête, et ça rendait beau… (me prenez pas pour une folle svp hahaah) et du coup je me suis entièrement plongée dans le roman, et (alors que je suis en pleine période de révisions) je l’ai lu en quelques heures. 

Oui, la plume de l’auteure est belle fluide, et nous donne envie de la lire, encore, et encore, jusqu’à ce que le roman se termine et qu’on prie pour avoir la suite plus rapidement. 

Ensuite, les personnages étaient… intéressant je dirai. Surtout Orion, qui cache bien des secrets et qui est très mystérieux. Mais, j’ai trouvé que quelques fois il était un peu trop brutal, et personnellement si j’avais été Léo, je serai partie en courant… 
Léo, elle, est jeune et ne vit que pour la danse, et j’ai trouvé ça vraiment beau de voir son évolution avec Orion à travers le roman. 

En conclusion, un très bon premier tome qui me donne tellemeeeeent envie de savoir la suite ! 


Ma note : 4/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.