Nos vies en l'air, MANON FARGETTON.

21.3.19



A propos :

Pages : 192.
Rageot.
Prix : 15,90 €
Date de sortie : 9 janvier 2019.


Synopsis : 
Mina et Océan.
Ces deux-là se retrouvent par hasard sur le toit d'un immeuble parisien.
Ils ont choisi le même spot, ce soir, pour en finir. mais leur rencontre bouleverse ce projet : ils décident de s'accorder la nuit dans la ville, ensemble.

Mon avis : 

Holà les p’tits chats !

Aujourd’hui je viens vous parler du roman Nos vies en l’airde Manon Fargetton publié chez Rageot.
D’ailleurs je remercie les éditions pour l’envoi.

Cette histoire est celle de Mina et Océan deux adolescents qui en ont marre de la vie et qui on décider d’en terminer avec elle le même soir, sur le même immeuble. Ensemble, il décide alors de passer le reste de la nuit en ville, pour vivre. 

Je vous avoue qu’en commençant ce roman je ne savais pas trop à quoi m’attendre mais j’avais entendu de plutôt bons avis qui disaient que cette histoire était touchante et vous savez quoi ? 
Je suis entièrement d’accord. 

Ces deux adolescents sont très touchants et l’histoire de Mina m’a vraiment bouleversée et fait mal au cœur. 
Celle d’Océan l’est aussi même si elle moins m’a touchée personnellement. 

Cette histoire est vraiment belle puisqu’il s’agit de « la dernière nuit » que s’accorde ces deux jeunes, on va les suivre dans Paris et ensemble ils vont vivre des expériences qui vont leur montrer que la vie n’est peut-être pas si nulle que ça. 


En conclusion, ce livre m’a beaucoup touchée et la seule chose que je lui reprocherais c’est qu’il soit un peu trop court et qu’il m’a laissé sur ma faim, j’en voulais plus ! 

Ma note : 4/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.

Le Faiseur de Rêves, LAINI TAYLOR.

18.3.19


A propos :

Pages : 664.
Lumen.
Prix : 16,00 €
Date de sortie : 19 avril 2018.


Synopsis : 
C'est le rêve qui choisit le rêveur, et non l'inverse...
Il est une ville, au centre du désert, où nul n'a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d'interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde... Pire encore, un soir d'hiver, le nom de ce lieu de légende s'évanouit en un clin d'œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.

Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s'obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère... Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?

Rien de tout cela n'est possible, bien sûr – mais pareil détail a-t-il jamais empêché un rêveur de rêver ? Songes, monstres, dieux, fantômes, alchimie et guerre totale : après quatre années d'attente, Laini Taylor, finaliste du National Book Award américain et auteure de séries multi-récompensées, nous livre enfin un aperçu de son nouvel univers, à la plus grande joie de ses nombreux fans. 


Mon avis : 

Holà les p’tits chats !

Aujourd’hui je viens vous parler du roman Le Faiseur de Rêvesde Laini Taylor publié chez Lumen.

Je dois vous avouer que j’ai eu énormément de mal à rentrer dans l’histoire tellement elle est compliquée, je ne saurais même pas vous faire un résumé de l’histoire tellement c’est difficile de mettre des mots sur tout ce qu’il se passe. 
D’ailleurs je suis complètement admirative de l’auteure, elle a su créer tout un monde, une histoire, des personnages et le tout rassemblé est juste incroyable. 

Comme je l’ai dit juste avant, j’ai eu du mal à rentre dans l’histoire, effectivement, en commençant ma lecture je ne comprenais RIEN. Vraiment RIEN. 
Et puis je me suis accrochée et j’ai continué ma lecture, au bout d’une centaine j’ai totalement accroché et j’ai lu la fin du livre d’une seule traite. 

Je me suis attachée à l’univers (qui je le redis, est incroyable), à la plume de l’auteure, aux personnages... à TOUT. Et je ne sais pas comment je vais faire pour attendre la suite ! 
Laini Taylor m’a donné envie de pleurer, et pendant les 30 dernières pages j’ai retenu ma respiration tellement j’avais peur de ce que j’allais lire.
Vraiment, la fin est horrible et je ne comprends pas COMMENT l’auteure a pu nous faire ça, elle est vraiment cruelle !😭

Bref, vous l’aurez compris, j’ai tellement adoré ce roman que j’ai même du mal à mettre des mots sur tout ce que j’ai ressenti. 
Lisez-le !

Ma note : 4,75/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.


Je suis ton soleil, MARIE PAVLENKO.

14.3.19




A propos :

Pages : 466.
Flammarion Jeunesse.
Prix : 17,50
Date de sortie : 8 mars 2017.


Synopsis : 

Déborah entame son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui dévore toutes les siennes et seulement les siennes. Mais ce n'est pas le pire, non. Le pire, c'est sa mère qui se fane, et la découverte de son père, au café, en train d'embrasser une inconnue aux longs cheveux bouclés. Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l'aide, des amis, du courage et beaucoup d'humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.


Mon avis :

Holà les p’tits chats !

Aujourd’hui je viens vous parler du roman Je suis ton soleil de Marie Pavlenko publié chez Flammarion Jeunesse.
D’ailleurs, je remercie les éditions Flammarion Jeunesse pour l’envoi.

Je vais être franche tout de suite… je n’ai pas trop accroché à cette histoire.
En fait, à force de voir tous les avis positifs sur les réseaux sociaux je m’attendais vraiment à adorer ce roman et pourtant je pense que je suis passé totalement à côté…

On rencontre Déborah, une jeune fille qui va essayer de sauver sa mère qui tombe en dépression car son père part avec une autre femme et les laisse toutes les deux.

Déborah a beaucoup d’humour, un peu trop même, et un peu trop particulier pour moi. Je pense que c’est ça qui a fait que je n’ai pas vraiment apprécié ma lecture.
En effet, Déborah prend vraiment TOUT avec humour et ironie ce qui rend les choses parfois très énervantes. A cause de ça je n’ai pas réussi à être touchée par certains évènements qui doivent être soit émouvants, soit vraiment triste.
Vraiment, j’ai trouvé que l’auteure avait un peu abusé avec l’humour.

Sinon, l’histoire aurait vraiment été belle et touchante sans le « trop » d’humour. D’ailleurs j’ai eu l’occasion de rencontrer l’auteure au Salon du Livre de Montreuil et quand elle en a parlé ça m’avait vraiment donné envie de le lire et d’être touchée par cette histoire qui avait l’air si belle : une jeune fille qui sauve sa maman.

Enfin, tout ça pour vous dire que je suis triste de ne pas avoir aimé mais que je vais laisser une seconde chance à l’auteure avec son roman Un si petit oiseau qui est dans ma PAL et qui n’attend que moi.

Pour la note, j’ai décidé de ne pas mettre en dessous de la moyenne, car le livre n’est pas mauvais du tout, c’est juste que ça ne l’a pas fait avec moi, mais pour beaucoup d’autres personnes cette lecture a été excellente, je ne peux donc que vous conseiller de vous faire votre propre avis. J


Ma note : 2,5/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.

The Promised Neverland 5, KAIU SHIRAI et POSUKA DEMIZU.

11.3.19



A propos :

Pages : 201.
Kaze France.
Prix : 6,79 €
Date de sortie : 28 novembre 2018.


Synopsis : 
Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l'orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s'épanouissent sous l'attention pleine de tendresse de " Maman ", qu'ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l'abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s'échapper, c'est une question de vie ou de mort


Mon avis :

NO SPOILER

Coucou mes p’tits chats !

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du tome 5 du manga The promised Neverland de KAIU SHIRAI et POSUKA DEMIZU. 

Si les chroniques des tomes précédents vous intéressent vous pouvez les lire ici :

-The Promised Neverland 1, KAIU SHIRAI et POSUKA DEMIZU.
-
The promised Neverland 2, KAIU SHIRAI et POSUKA DEMIZU.
-
The promised Neverland 3, KAIU SHIRAI et POSUKA DEMIZU.
-
The promised Neverland 4, KAIU SHIRAI et POSUKA DEMIZU.


Si vous avez un peu suivi ma lecture de cette saga vous savez que je l’adore malgré un tome deux un peu lent… Les tomes suivants avaient entièrement rattrapé ce manque d’action et celui-ci ne déroge pas à la règle ! 
Effectivement, on retrouve tous les personnages qu’on adore et cette fois-ci ils prennent les choses en main et tout s’accèlère ! 
En effet, puisque !!! SPOILER SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS les enfants s’échappent ENFIN de l’orphelinat FIN DU SPOILER !!! et les rebondissements n’en finissent pas ! 
A chaque fois que je tournais les pages j’avais peur de ce que j’allais pouvoir lire tellement les choses ont prit une tournure où il se passe des choses (ok je suis pas très claire mais je peux pas en dire plus pour ne pas spoiler…). 
Une chose qui m’a un peu dérangée par contre, c’est le fait qu’il n’y ai pas assez de personnages qui meurent… ben oui comment est-ce que tout le monde peut survivre alors qu’il y AUTANT de danger… (ne me prenez pas pour une sadique ! Je n’aime pas spécialement quand des personnages meurent mais je trouve que ça donne un peu de suspens à l’histoire, on ne sait jamais si tel ou tel personnage va vivre ou mourir et moi j’adore ce genre de suspens !) 

Les personnages m’ont tout autant plu que dans les tomes précédents et j’ai trouvé que dans ce cinquième tome les capacités mentales ET physiques de tous étaient mis en avant et j’ai beaucoup aimé ça ! 

En conclusion, un cinquième tome qui est encore mieux que les précédents et que me donne tellement envie de savoir la suite ! Franchement, lisez cette saga ! 

Ma note : 5/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.

Warcross 2 : La revanche, MARIE LU.

7.3.19



A propos :

Pages : 400.
Pocket Jeunesse.
Prix : 18,50 €
Date de sortie : 3 janvier 2019.


Synopsis : 
Emika n'est pas sortie indemne du championnat Warcross. Déterminée à mettre fin aux sinistres projets d'Hideo Tanaka, son ancienne idole, elle s'unit aux Phoenix Riders. D'autant plus qu'une nouvelle menace s'insinue dans les rues de Tokyo : quelqu'un a mis la tête d'Emika à prix. Sa seule chance de survie est Zéro, celui qu'elle a traqué pendant des semaines pour Hideo ! Emika découvre bientôt que sa protection a un prix. Jusqu'où sera-t-elle prête à aller pour détruire Hideo,
l'homme pour lequel elle aurait sacrifié sa vie ?

Mon avis :

NO SPOILER

Coucou tout le mondeee !

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du deuxièlme tome de Warcross : la revanchede Marie Lu publié chez Pocket Jeunesse.

Si vous vous souvenez (ça fait assez longtemps maintenant) le tome 1 avait été mon premier coup de cœur de 2018, et bien, je ne vais pas vous cacher plus longtemps que ce deuxième tome est mon premier coup de cœur de 2019 ! 

Si jamais la chronique du premier tome vous intéresse vous pouvez la retrouver en cliquant ici.

Dans ce deuxième tome on retrouve Hideo, Emika, Zéro, les joueurs de Warcross et on découvre même de nouveaux personnages très mystérieux et plein de surprise ! (Mais je vais rester vague sur ce qu’il se passe pour ne pas spoiler ceux qui n’aurait pas lu le premier tome ihi, si vous voulez le résumé il est juste au dessus où il y a écrit synopsis

Alors que le premier tome était plutôt prévisible sur ce qui allait se passer et qui était notre mystérieux personnage, le tome 2 est complètement imprévisible. Je ne compte même pas le nombre de fois où j’ai dis « Non ? », « C’est pas vrai ! » « Ohhhh » pendant ma lecture. 
On va de révélations en révélations, l’action ne s’arrête pas une seconde et je vous avoue avoir retenu mon soufle tout le long de ma lecture. Vraiment ce livre m’a retourné le cerveau avec tous ces retournements de situations. Je n’ai qu’un mot à la bouche c’est : incroyable

La plume de l’auteur est toujours aussi addictive. Je n’ai pas ou lâcher mon livre avant de l’avoir fini (mauvaise idée quand on est en pleine révisions ahahha) !

Franchement, je vous conseille 1000 fois cette duologie qui m’a totalement convaincue !


Ma note : 5/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.

Sugar Bowl 1 : Sugar daddy, SAWYER BENNETT

4.3.19


A propos :

Pages : 303.
Hugo Roman.
Prix : 17,00 €
Date de sortie : 14 février 2019.


Synopsis : 
Sela Halstead a été droguée et violée quand elle avait seize ans.
Elle a passé des années à essayer d'oublier cette nuit-là, tout en s'interrogeant sur l'identité des monstres qui l'ont brutalisée.
Mais un jour, à la télévision, elle reconnaît le tatouage de l'un de ses violeurs, et tout ce terrible passé remonte à la surface.

Le tatouage en question appartient à Jonathon Townsend, le fondateur du Sugar Bowl, un site Web qui met en relation des hommes riches et des jeunes femmes.

Obsédée par la vengeance, Sela infiltre le monde de plaisirs et de pouvoir de Townsend, mais elle devra faire face à une situation imprévue autant qu'attirante : Beckett North, le co-fondateur
charismatique de Sugar Bowl.


Mon avis : 

Holà les p’tits chats !

Aujourd’hui je viens vous parler du roman Sugar Bowl 1 : Sugar daddy de Sawyer Bennett publié chez Hugo Roman dans la collection New Romance.
D’ailleurs je remercie les éditions pour l’envoi.

Pour être tout à fait honnête avec vous je dois vous avouez que je n’avais pas demandé ce roman au départ car je n’ai pas l’habitude de lire ce genre de romance un peu plus “Dark”. 
Et on me l’a reproposé une deuxième fois, du coup j’ai accepté, je me suis dit “pourquoi pas tenter de sortir un peu de ma zone de confort !”
Et bien j’ai bien fait ! J’ai beaucoup aimé ma lecture.

En fait, on suit l’histoire de Sela, une jeune femme qui a été violée à 16ans. Un jour, par hasard, elle reconnaît son violeur à la télévision et va décider de se venger. 


En fait, avec ce résumé j’avais un peu peur que l’histoire soit malsaine, que Sela tombe amoureuse de son violeur etc... et c’est ça qui ne me donnait “pas envie” de lire ce livre. 
J’ai été surprise (très positivement qu’il ne s’agissait pas du tout de ça !), il y a bien une histoire d’amour (mais je ne vous dis pas avec qui, je vous laisse le plaisir de le découvrir si vous lisez le roman).

L’histoire est vraiment super addictive (j’ai lu le roman en une soirée), je me suis laissée entrer peu à peu dans le bouquin et au bout de 80 pages j’étais à fond dedans. 
Je ne l’ai lâché qu’une fois terminé. 

Et la fin ! Je ne comprends pas comment les auteurs peuvent nous faire ce genre de fin, je crois qu’ils veulent briser notre cœur en mille morceaux. En tout cas, c’est ce que ça m’a fait, et je n’ai qu’une hâte : pouvoir lire la suite ! 👀

En conclusion, une très bonne surprise alors que je m’attendais vraiment à ne pas aimer ! Comme quoi c’est bien de sortir de sa zone de confort de temps en temps😏

PS : je dois juste préciser que les premières pages (avec lesquelles j’ai eu un peu de mal) sont assez difficile car le prologue explique le viol de la jeune donc il faut être accroché ! (Mais pas de panique, une fois passé ces pages difficiles vous allez être embarqués dans cette histoire !)

Ma note : 4/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.